fbpx

Mot du recteur

DjenaneC’est en non spécialiste de la communication, par surcroît sous l’effet de l’émotion, que j’adresse depuis cette tribune mes plus vifs et chaleureux remerciements à Monsieur le Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique pour la confiance qu’il place en moi pour succéder à la tête de notre prestigieuse Université. Je m’empresse de relever que c’est un très grand honneur pour les comités et conseils scientifiques des départements et des facultés de l’Université Ferhat ABBAS de voir un de leurs membres accéder à la plus haute fonction de l’université. Merci encore une fois à Monsieur le Ministre pour la confiance qu’il place dans les structures scientifiques consultatives.

 Très conscient de la lourdeur de cette haute responsabilité, je demeure cependant rassuré par la précieuse et inestimable aide qui me sera apportée tant par mes collaborateurs directs que par toute la communauté de notre université. J’ose espérer, honorable assistance, bénéficier de l’aide de tous pour continuer avec dignité l’œuvre accomplie par mes prédécesseurs et en particulier par le Prof. Baki Chekib-Arslane que je remercie vivement pour l’ensemble des efforts qu’il a déployés au profit de notre université.

 
Diriger l’université, ce stade suprême du système éducatif, c’est-à-dire le lieu de formation et de perfectionnement de l’élite et de l’intelligentsia du pays, ne peut se faire sans la volonté de cette même élite, ni en comptant sur les efforts, quand bien même nécessaires, d’un seul individu.

Je sais, Mesdames et Messieurs, de par mon expérience au sein de l’université où il s’est déjà bientôt écoulé une quarantaine d’années de ma vie dont trente cinq de vie professionnelle, que c’est grâce au dialogue et à la concertation mais aussi grâce à l’effort continu et à la rigueur dans le travail que l’on parviendra à transformer les contraintes en atouts et les faiblesses en forces.

A cet effet, je pense bien que mes collègues de l’Université Ferhat ABBAS témoigneront, qu’en ma qualité de directeur de l’institut des sciences économiques de mai 1994 à juin 1999 et qu’en ma qualité de président du conseil scientifique de la faculté qui en est issue, soit de mars 2011 à ce jour, que ce sont les principes fondamentaux de concertation et de dialogue mais aussi de permanence et de rigueur au travail qui avaient toujours guidé mon comportement de gestionnaire et d’universitaire.

Je n’abuse pas de votre temps, honorable assistance, en vous disant également qu’il ne peut y avoir de bonne gouvernance sans la transparence totale dans les actes de gestion de toutes les structures universitaires. Aussi mon passage de 2001 à 2003 au vice-rectorat de la planification, des équipements et des statistiques, m’a-t-il montré que la bonne gouvernance ne nécessite pas d’effort particulier et s’obtient aisément au seul respect et à l’application rigoureuse de la réglementation.

Ayant donc eu l’immense honneur d’avoir été associé, en ma qualité de vice-recteur, par les Services concernés de notre Wilaya à la réalisation de la première tranche du campus qui nous accueille aujourd’hui, je dois souligner avoir largement bénéficié de l’aide désintéressée de mes collègues, enseignants et travailleurs, de toutes les facultés mais aussi de l’esprit créatif des étudiants de fin de cycle. Je n’oublierai également jamais l’aide inestimable et la disponibilité permanente de la Wilaya et des autres instances locales à l’instar de l’APW, de l’APC et de la Daïra, pour ne citer que celles-là, dans l’œuvre d’élargissement des frontières du domaine public.

C’est pour dire, Mesdames et Messieurs, que je continuerai de stimuler, dans un souci de développement durable, les principes de l’interdisciplinarité et de la créativité qui sont source d’élargissement et de développement des connaissances, une fonction par laquelle rayonne toute université sur son environnement.

Je ne manquerai pas également de relever à ce sujet que cet élargissement et ce développement des connaissances sont également conditionnés par la capacité à élargir notre angle d’action actuel. Je suis conscient que nos efforts d’enseignement et de recherche doivent être socialement efficaces au plan de la vie économique de notre pays et de de notre région en particulier et doivent être également performants au contact des résultats des expériences d’ailleurs.

En conclusion, dialogue et concertation, permanence et rigueur au travail, transparence dans le domaine de la gestion, interdisciplinarité et créativité dans le domaine de la recherche et de l’enseignement et enfin efficacité et performance de l’action universitaire sont donc les principes fondamentaux que nous nous imposerons tout au long de notre mandat.

Le Professeur Djenane Abdel-Madjid

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

  •  First Intercontinental Congress of Pediatric Urology 2019
    First Intercontinental Congress of Pediatric Urology 2019
  • Médecine Préventive Universitaire 2019
    Médecine Préventive Universitaire 2019
  • Octobre Rose 2019
    Octobre Rose 2019
  • Physique Médicale à Sétif 2019
    Physique Médicale à Sétif 2019
  • Remise attestation 2019
    Remise attestation 2019
  • Workshop CATI 2019
    Workshop CATI 2019