N°2 du Bulletin de la recherche de l’université  Sétif 1

 

POINT DE VUE

La pandémie du COVID-19 a endeuillé beaucoup de familles et a affaibli les économies mondiales les mieux aguerries. Dans le cas de l’Algérie, le pays a fait face avec abnégation en prenant des mesures appropriées pour freiner la propaga-tion du corona virus. En plus de la prise en charge sanitaire curative, des mesures préventives majeures ont été prises.

Le confinement partiel des populations et la fermeture des frontières ont permis de limiter les conséquences de cette pandémie.La situation régnant depuis une année a non seulement mis en évidence les contraintes subies par le secteur socioéconomique mais elle a montré aussi les potentialités «cachées» de la recherche scientifique nationale.

En effet, dans les moments les plus difficiles de la pandémie COVID-19, des chercheurs des différentes universités et centres de recherche ont démontré qu’ils peuvent être plus utiles que par la production scientifique académique (thèses, articles). Cette «étincelle» ne doit pas s’éteindre mais plutôt entretenue pour la prolonger dans le temps. La production de la connaissance ne suffit pas, lui coupler la recherche innovation et la recherche-développement est plus que nécessaire. La conjugaison des moyens matériels de la recherche scientifique disponibles et les compétences locales avérées d’une part mis en adéquation aux besoins des entreprises d’autre part, le développement socioéconomique et technologique du pays peut être assuré.

 

Pr Hamidouche M. (VRPGRS -UFA Sétif)

 

Télécharger l’intégralité du Bulletin

©2021 The Digital Team of Ferhat Abbas University